Block Telesales Calls NOW
Receive no more
telephone calls
from telemarketers
selling junk.
www.coldcallblocker.com
Voir également
dans Rio's Attic:

Rain Phoenix

Venezuela

Music Hobby
Pour célébrer River Phoenix, sa vie et son temps.
American EnglishEn Français

«Beaucoup de gens se rassemblait pour nous écouter. On était vraiment une nouveauté. On avait tout un numéro ensemble. Je grattais ma guitare qui était plus grande que moi à cent à l'heure. Je connaissais environ cinq accords. A mon âge, j'étais un des meilleurs guitaristes des environs ! On attirait des centaines de gens sur la plaza qui étaient ravis et enchantés. C'est là que j'ai appris à apporter de la joie et du bonheur en chantant.»


River Phoenix




«C'était un grand pas en avant. J'ai appris à jouer de la guitare là-bas - ma soeur et moi, on aimait jouer en public. C'était chouette de grandir au Venezuela à la fin des années soixante-dix.»


River Phoenix au sujet de sa prime enfance.




«Quand j'étais à l'école primaire, tout le monde se moquait de mon nom bien sûr. Je pense que c'est le genre de nom plutôt difficile à porter quand vous avez neuf ans. Il semblait loufoque. Je disais aux gens que je voulais changer le monde et ils devaient penser : " Ce gosse est vraiment curieux."»


River Phoenix




«Les gosses de riches nous donnaient leurs vieux habits. C'était les plus beaux qu'on ait jamais eus. On était des enfants très purs, très naïfs et très pauvres. Les gosses de riches nous traitaient d'un tas de noms, mais ça ne nous embêtait pas car on ne savait pas ce que ça voulait dire.»


River Phoenix


Page Précédente

Page Suivante
Ainsi parlait Phoenix Rio's Attic Home Page