Block Telesales Calls NOW
Receive no more
telephone calls
from telemarketers
selling junk.
www.coldcallblocker.com
Voir également
dans Rio's Attic:

Hollywood

Stand By Me

Wil Wheaton
Pour célébrer River Phoenix, sa vie et son temps.
American EnglishEn Français

«On avait un petit appartement merdique à North Hollywood. Les enfants n'étaient pas admis alors on devait se cacher dans le placard quand la propriétaire venait dans le coin.»


River Phoenix sur les débuts de sa carrière.




«Wil Wheaton est un sorcier des jeux vidéo - il trafiquait les machines de l'hôtel et on avait des jeux gratuits. Je prenais ça sur moi. Je lui disais : "Tu le fais pour moi et je dirai que c'est de ma faute."»


River Phoenix racontant comment il encourageait Wil Wheaton à trafiquer un jeu vidéo pendant le tournage de Stand By Me.




«C'était une sorte d'âne bâté de flic du Nouveau Mexique. Et il est allé téléphoner à un autre type pour contrôler. Ils n'arrivaient pas à croire à un gamin de seize ans dans un motor-home. Nom d'un chien ! Je venais de le voler ou quoi ! Alors je m'allonge sur le sol et je me mets à faire des tractions. Le type revient et comme je ne m'arrête pas pour lui, c'est du style : "Pour qui tu te prends, espèce de clown ?" N'importe, ils cherchent dans tout le véhicule de la drogue et des narcotiques. Ils ont tout fouillé. Le PV disait qu'on devait payer ou finir en prison et j'ai mis trois mois avant de le renvoyer.»


River Phoenix sur son premier PV pour excès de vitesse.




«Pas trop mal à part l'entrejambe pourrie.»


River Phoenix à qui on demandait comment il allait pendant une interview au cours de laquelle il se grattait à profusion.




«J'ai essayé la marijuana quelquefois mais je n'aime pas ça. Je deviens barbant avec la marijuana. Ça me rend abruti.»


River Phoenix


Page Précédente

Page Suivante
Ainsi parlait Phoenix Rio's Attic Home Page