Block Telesales Calls NOW
Receive no more
telephone calls
from telemarketers
selling junk.
www.coldcallblocker.com
Voir également
dans Rio's Attic:

Heart Phoenix

Venezuela

Los Angeles

NBC

Florida

California

Music Hobby

Running on Empty

Utah

Naomi Foner

New York

Chernobyl

Memorial Service

Environment, Environmental Concerns, Green, Green Issues

Westwood
Pour célébrer River Phoenix, sa vie et son temps.
Heart Phoenix
American EnglishEn Français

«Quand le vent souffle, je vois River. Quand le soleil brille, je vois River. Quand je regarde quelqu'un dans les yeux et que se crée un lien, je vois River. Transformer la mort en une autre manière de considérer la vie est le plus grand de ses dons.»

- Heart Phoenix

Arlyn Sharon Dunetz est née la veille du Jour de l'An 1944 à New York, d'une famille juive du Bronx qui eut deux autres filles. Après avoir quitté l'école, elle épousa un programmeur informatique et travailla comme secrétaire à Manhattan. «A dix-huit ans, je n'étais qu'un clone, totalement inconsciente» dira-t-elle. «Je ne savais pas que l'air était pollué et d'ailleurs je m'en fichais. J'allais juste à mon travail et je pensais que tout ce que disait le Gouvernement était juste et vrai. Ça a pris du temps pour me réveiller. Je suis devenue consciente. Ce fut difficile parce que mes parents ne voyaient pas les choses du même oeil, mais je savais que je devais changer de vie.» Ce changement s'effectua à l'été de 1968 quand elle quitta d'un coup sa famille, son travail et son époux pour partir en stop en Californie.

Dès les premiers jours de son nouveau travail de secrétaire à la chaîne de télévision NBC, qui lui permit de connaître de l'inté:rieur le fonctionnement du show-business, Arlyn devint la force conductrice derrière la carrière de River. Elle dit une fois : «On avait la vision que nos enfants pourraient captiver le monde.» A propos de ceux-ci, elle ajoutait : «On ne les a jamais traités comme des enfants mais comme des amis supplémentaires. Et ils ont toujours tenu leur part de l'accord. Ça n'a jamais été : "on sait mieux que vous parce qu'on est vos parents", mais plutôt : "C'est la première fois qu'on fait cela nous aussi. Qu'est-ce que vous en pensez ?" Et les enfants étaient si réfléchis ! Si on se trompait, on se trompait tous ensemble. Mais si on se dit tout, une solution apparaît d'elle-même. Vous trouvez le bon chemin.»


Une mère très fière accompagne
son fils à la 61ème cérémonie
des Oscars en 1989.

Naomi Foner, la scénariste de Running On Empty, décrivait Arlyn comme «une femme très chaleureuse, brillante et entreprenante." En 1988 Arlyn choisit de changer de nom pour adopter celui de Heart (Coeur).

Lors de la cérémonie à la mémoire de son fils, elle dit : «On a cru qu'on pouvait utiliser les médias pour contribuer à changer le monde et River devait être notre héraut.» Et elle poursuivit dans ce sens en décrivant la mort de River comme la continuation de cette «mission». La lettre qui suit, écrite par Heart Phoenix, fut publiée par le Los Angeles Times, après la mort de son fils.


Le Message d'une Mère
à propos de la Vie et de la Mort
de son Fils.

par Heart Phoenix

Je crois que les gens veulent savoir si River avait achevé sa course ou s'il a été enlevé au monde prématurément.

River était mon premier né. Il m'a fait découvrir la maternité et il a été l'influence la plus forte que j'ai subie au cours de ma vie. Je me considère comme privilégiée d'avoir été la femme qui l'a gardé en son sein pendant qu'il se développait à partir d'une simple cellule. Je lui ai donné le jour à la maison, je l'ai nourri jusqu'à ce qu'il devienne un petit garçon joufflu de deux ans et, depuis lors, je l'ai aimé et admiré jusqu'à ce qu'il nous quitte le 31 octobre dernier.

Ce fut incroyable de voir grandir River. Dès le début, c'était une âme passionnée et désireuse de servir autrui. Encore jeune, il se sentit assez responsable pour partager les merveilleux dons qu'il avait reçus. Il apprit la guitare tout seul à quatre ans, chanta dans les rues, du Venezuela à Westwood en Californie, et écrivit paroles et musique en cherchant à ce que les coeurs s'ouvrent d'une nouvelle façon.

Beaucoup d'entre vous ont pu faire l'expérience de son caractère ouvert, de sa gentillesse, de sa beauté et de sa vulnérabilité à l'écran. Il choisissait des personnages qui pouvaient atteindre le fond de l'âme de l'assistance, en éveillant des sentiments oubliés depuis longtemps. Avec le départ de River, partout des gens ont été touchés par cette perte et à nouveau leurs sentiments profonds ont fait surface.

Le rapport du coroner indique que la drogue est la cause de sa mort. Ses amis, ses collègues et toute notre famille savons que River ne prenait pas de drogue régulièrement. Il vivait à la maison avec nous, en Floride, et ne participait presque jamais à la vie nocturne de Los Angeles. Il venait d'y arriver après six semaines de tournage dans la beauté originelle et calme de l'Utah. Nous pensons que l'excitation et l'énergie du night-club et de la fête donnée à l'occasion d'Halloween étaient bien au-delà de son expérience et du contrôle habituel dont il faisait preuve. Combien d'autres belles et jeunes âmes, qui restent pour nous anonymes, sont mortes en prenant de la drogue pour s'amuser ? C'est ma prière que la façon dont River nous a quittés attire l'attention du monde sur la manière douloureuse dont les esprits de sa génération sont déchirés.

Ils grandissent dans l'air pollué, sur un sol et avec une nourriture toxiques et une eau non-potable. Nos forêts sont détruites, la couche d'ozone se réduit et le SIDA et d'autres maladies se répandent en épidémie. Le monde est un endroit plein de confusion pour la majorité de ses habitants et nous devons trouver des réponses à cet état de fait. L'abus de drogue est un symptôme de ce monde sans sentiment, matérialiste et tourné vers la réussite, où la passion et la créativité de la jeunesse n'ont pas l'importance qu'elles méritent. La drogue ainsi que l'alcool sont utilisés pour atténuer la douleur de se sentir détachés de nous-mêmes, séparés les uns des autres et de l'amour. On ne peut pas se contenter de dire «Dites simplement non» - c'est ridicule - on doit offrir à nos enfants quelque chose à quoi ils peuvent dire «oui».

J'essaie depuis de nombreuses années de tirer une signification de ce monde chaotique et avec le départ de River je vois la réponse encore plus clairement que jamais auparavant. Je pressens que la réponse à notre nature destructrice, qui se manifeste de nombreuses manières, et à notre inaptitude à aimer et à prendre soin les uns des autres, se fonde sur notre déconnexion de la partie naturelle qui est en nous. L'univers et la terre sont un système magnifique d'océans, de cours d'eau et de ruisseaux ; d'électrons, d'atomes, de micro-organismes, de plantes et d'animaux ; de plancton, de mousses et d'arbres. Et nous, les humains, croyons que nous pouvons nous situer en marge de ce système et prétendre en être les maîtres. Nous agissons comme si tout cela avait été placé pour que nous l'utilisions, en abusions et en tirions profit. Nous nous sommes mis à l'écart de l'essence véritable de la vie pour nous poser comme l'ultime expression divine sur Terre.

River a fait une très grande impression pendant sa vie sur Terre. Il y a fait entendre sa voix et y a trouvé sa place. Et même lui, qui avait le monde entier à sa portée pour l'écouter, ressentait une profonde frustration que personne n'entende. Que faut-il de plus ? Tchernobyl ou l'Exxon Valdez ne suffisent pas. Une guerre sanglante pour du pétrole ne suffit pas. Si le décès de River ouvre pleinement notre coeur, alors je dirai, merci, mon très cher et très aimé fils, pour ce don supplémentaire que tu nous fais à tous.


Page Précédente

Page Suivante
Les Amis de Phoenix Rio's Attic Home Page