Block Telesales Calls NOW
Receive no more
telephone calls
from telemarketers
selling junk.
www.coldcallblocker.com
Voir également
dans Rio's Attic:

Heart Phoenix

Los Angeles

Iris Burton

My Own Private Idaho

Mike Waters

Gus Van Sant

Mike Parker

Portland

Five Easy Pieces

San Francisco

This Road Will Never End

Celluloid Icons

Udo Kier
Pour célébrer River Phoenix, sa vie et son temps.
Page Deux
American EnglishEn Français

My Own Private Idaho

Cinq mois avant de commencer les prises de vue, River se rend à Portland, chez Gus Van Sant, et se met à étudier le monde secret de la prostitution homosexuelle. «Pour chaque personnage que je joue» dira River, «j'écris une sorte de biographie. C'est pour My Own Private Idaho que j'ai écrit la plus longue. Après le film, j'ai tout brûlé.»

Le personnage de Mike Waters repose sur la vie de Mike Parker, un ancien tapin de Portland. River sent qu'il est très important pour tous les deux de se connaître avant le film. Leur première rencontre se passe dans un parc de San Francisco. «On a parlé toute la journée. Même s'il n'avait jamais été dans ma situation, j'ai senti qu'il me comprenait» dira Parker.

River pense que le thème du film est la différence entre l'amour et le sexe. Van Sant, intéressé par l'idée, lui permet d'écrire quelques lignes pour le film - la scène du feu de camp. Parlant de sa contribution, River expliquera «J'en ai écrit tous les mots. Dans la société il y a confusion entre amour et sexe. Les gens pensent qu'ils veulent de l'amour et qu'ils l'obtiendront avec le sexe. Pour Mike, la différence entre l'amour et le sexe est très claire. C'est pourquoi sa phrase était si importante : "Je t'aime et tu n'as pas à me payer". Je suis vraiment heureux d'avoir écrit cette réplique.» Voyez également Sons d'un Phoenix.

River s'immerge si profondément dans le rôle de Mike Waters qu'il semble incapable de se retrouver lui-même. «Il avait l'air d'un garçon de la rue» dira un membre de l'équipe de réalisation du film. «Je n'ai jamais vu personne vivre si intensément un rôle.»

Parlant du film, River dit : «Pour faire du sensationnel, certains pourraient dire que c'est une histoire sur la vie gay dans la rue, et ce serait vraiment bien pour la communauté gay, car c'est important de pouvoir s'identifier à quelque chose. Mais ça ne représente pas la communauté gay. On ne parle pas de Five Easy Pieces comme d'un film sur un type qui travaille sur un puits de pétrole et qui est hétérosexuel. Il faudra encore d'autres films de ce genre avant qu'il y ait, disons, une avancée naturelle de tout ce problème et alors peut-être qu'un jour ce ne sera même plus un problème, ce que j'espère.» Voyez aussi Celluloid Icons: This Road Will Never End (Idoles en celluloïde : Cette route n´a pas de fin) dans notre section Phoenix TV.

En dépit de ses réserves initiales sur le scénario, Iris Burton est citée dans la liste des personnes à remercier au générique du film. La mère de River, Arlyn Phoenix, l'est également.


Udo Kier aux "Satin Awards" 2000 à Los Angeles.


Page Précédente

Suite
La Filmographie de Phoenix Rio's Attic Home Page