Block Telesales Calls NOW
Receive no more
telephone calls
from telemarketers
selling junk.
www.coldcallblocker.com
Voir également
dans Rio's Attic:

Stand By Me

Stephen King

The Body

Rob Reiner

Kiefer Sutherland

Wil Wheaton

Corey Feldman

Jerry O'Connell

Richard Dreyfuss

Ray Brower

Stand By Me (Song)

Ben E. King

The Karate Kid

Fly Away Home

Walking the Tracks: The Summer of Stand By Me
Pour célébrer River Phoenix, sa vie et son temps.
American EnglishEn Français

Stand By Me (Special Edition) - Region 1 Stand By Me (Special Edition) - Region 2 Stand By Me (Special Edition) - Region 4
Zone DVD
Availability:

Amérique du Nord
Canada

Europe, Proche Orient
Japon

Amérique du sud et centrale
Australie, Nouvelle Zélande
Langue ENGLISH FRANÇAIS ESPAÑOL, PORTUGUÊS, MUSIQUE DU FILM SEULE ENGLISH, FRANÇAIS, DEUTSCH, ITALIANO, ESPAÑOL
Sous-titres ENGLISH, ESPAÑOL, FRANÇAIS, PORTUGUÊS, CHINOIS, COREEN, THAI ENGLISH, DEUTSCH, FRANÇAIS, NEDERLANDS, ESPAÑOL, ITALIANO, PORTUGUÊS
Format Image Ecran large (normes 16:9)
Son Mono

Main Menu Il s'agit tout simplement de la meilleure réalisation à ce jour d'une oeuvre de River qui servira de point de comparaison pour tout futur DVD. Cette édition spéciale de Stand By Me regorge de suppléments et la présentation en est très professionnelle. Du moins pour les spectateurs de la zone 1. On triche quelque peu avec ceux des régions 2 et 4 qui perdent au passage quelques unes des meilleures caractéristiques - le menu principal par exemple est plaisamment animé et présente en boucle un fond sonore avec les quatre garçons courant sur le pont de chemin de fer, mais seulement pour la zone 1. Les écrans de chapitrage sont aussi un vrai plaisir et chaque chapitre est présenté avec une image animée - très bien faite, mais encore une fois seulement pour la zone 1.

En outre, comme cela arrive souvent, les spectateurs de la zone 4 sont privés du feuillet de chapitrage, omission significative dans le cas présent car ce feuillet de l'Edition spéciale de Stand By Me offre généreusement, à côté de la liste des chapitres, de nombreuses photos et donne des précisions sur le court roman de Stephen King, Le Corps, ainsi que sur l'histoire du tournage.

Bonus Trailers Les suppléments du DVD sont les mêmes dans toutes les régions, si ce n'est, en zone 1, l'inclusion sans raison apparente de bandes annonces des films Karaté Kid et Fly Away Home. On peut voir également le rare Stand By Me avec Ben E. King et trouver une biographie complète de la distribution et de l'équipe de tournage.

En exclusivité, le DVD présente un documentaire intitulé «En suivant la piste : l'été de Stand By Me» qui à lui seul en justifie l'acquisition. Sont interviewés Stephen King, Rob Reiner, Kiefer Sutherland, Richard Dreyfuss et les trois principales vedettes de la distribution qui sont encore en vie, Wil Wheaton, Corey Feldman and Jerry O'Connell. Vers la fin, le rythme ralentit, l'image passe au noir et blanc et chacun parle du décès de River. Il est presque impossible décrire cette partie et de communiquer l'émotion profonde qui se dégage des propos de ceux qui le connurent. Chacun doit voir ces scènes par lui-même.

Wil Wheaton, Corey Feldman and Jerry O'Connell

Outre les bandes sons en langues étrangères et une inhabituelle bande originale «musicale» du film, on trouve aussi une piste qui présente, au fil des images, le commentaire du réalisateur Rob Reiner. Regarder le film en écoutant ce commentaire est une expérience fascinante qui apporte une vision pénétrante. On y apprend que les cigarettes que fument les garçons dans la cabane de l'arbre sont factices et que, dans les scènes où ils découvrent le corps de Ray Brower, le vent provient de ventilateurs, avec hors caméra les assistants qui secouent les arbres. Le réalisateur souligne avec plaisir les prises où furent utilisées des doublures et les scènes où des gaffes ont survécu au montage final. Aussi soyez sur vos gardes pour apercevoir le micro-récepteur de Jerry O'Connell, dont c'était le premier film, sauter de sa chaussette quand il marche le long des rails. «On avait toujours des problèmes avec Jerry O'Connell» se rappelle Reiner en riant. «Il s'attirait toujours des ennuis pendant le tournage !».

Biography Vers la fin du film, cependant, l'humour fait place à l'émotion quand les garçons se disent au revoir et quand finalement le personnage de River disparaît lentement de l'écran. Reiner doit alors s'éclaircir la voix à plusieurs reprises et de manière évidente il est gagné par l'émotion. Comme d'ailleurs tous les spectateurs.

"Vous pouvez vous rendre compte que River Phoenix, même à cet âge, possédait une maturité étonnante. Il faisait preuve de tant de gravité et de tant de sagesse et ce qui lui est arrivé est tellement triste, car pour certaines choses c'était un esprit éclairé, mais d'un autre côté ce n'était qu'un gamin troublé. Alors ce qui lui est arrivé est une chose vraiment très triste."

- Rob Reiner


Page Précédente

Page Suivante
Phoenix Numérique Rio's Attic Home Page