Block Telesales Calls NOW
Receive no more
telephone calls
from telemarketers
selling junk.
www.coldcallblocker.com
Voir également
dans Rio's Attic:

Dogfight

My Own Private Idaho

Nancy Savoca

Eddie Birdlace

Seattle

San Francisco

Lili Taylor

Richard Guay
Pour célébrer River Phoenix, sa vie et son temps.
American EnglishEn Français

Dogfight - Region Free

Zone DVD
Availability:
All
Langue ANGLAIS, FRANÇAIS
Subtitles ANGLAIS, FRANÇAIS, ESPAGNOL
Format Image écran large
Son Dolby Digital Surround Stereo

«Je voudrais dire toute mon affection pour River Phoenix. Quand je regarde ce film, mon coeur se brise devant son potentiel car j'aurais voulu continuer de voir son travail et son développement. Mais je me sens aussi très privilégiée d'avoir pu travailler avec lui quand il en était à cette étape merveilleuse où il pouvait faire une chose si audacieuse .»

- Nancy Savoca

Main Menu Si la bande son toujours plaisante du film Dogfight est disponible depuis de nombreuses années, ce n'est qu'en 2003 que sort en DVD le film lui-même. Sa diffusion a toujours été mauvaise, déjà à l'époque de sa sortie en 1991 et particulièrement en dehors des Etats-Unis. Quelle surprise donc de voir que ce DVD, soit par inadvertance soit par choix délibéré, n'est que le deuxième film de River à sortir sans code régional après My Own Private Idaho. En d'autres termes, il peut être lu sur n'importe quel lecteur du globe.

Les bonus sont largement présents avec la bande-annonce et, en accompagnement du film, on trouve un commentaire audio. La réalisatrice Nancy Savoca, a toujours parlé de River avec estime et l'écoute de son commentaire s'annonce donc très intéressante.

Bonus Materials Ce commentaire, auquel se joint Le producteur Richard Guay, révèle des faits jusque là inconnus. On y raconte par exemple comment le film a failli être le premier de River en noir et blanc et comment le café de Rose à San Francisco était en réalité une galerie d'art de Seattle.

Nancy mentionne aussi certaines des difficultés auxquelles fut confronté River pendant le tournage. Cela pouvait être quelque chose d'aussi évident que sa nervosité d'avoir à faire, le premier jour de tournage, les dernières scènes du film sans qu'Eddie Birdlace, ou plutôt River, ait vécu le reste de l'histoire. Ce fut aussi le tournage de la scène où Rose attaque son personnage après avoir découvert les raisons de son invitation. De fait la réalisatrice parle du personnage de River avec profusion et la pénétration qu'elle y apporte est à la fois fascinante et précieuse. «La façon qu'il avait de jouer son personnage et qui se dévoilait peu à peu chaque jour, était en fait beaucoup plus compliquée que ce que j'avais imaginé et c'était remarquable, j'ai vraiment apprécié cela.»

«Quand nous avons fait la scène du bus et que River a vu les rushes, c'était très intéressant» raconte la réalisatrice. «Il est venu me voir. 'Tu sais' a-t-il dit 'j'aime bien la manière dont tu filmes ça, car tu ne fais pas de moi la vedette du film'. Plutôt que d'avoir l'attitude 'Pourquoi est-ce que je n'ai pas mes gros plans ?' Il était davantage 'C'est vraiment bien parce que c'est bon pour le film', et j'ai aimé qu'il ait cette attitude.»

Chapter Selection Le travail des autres acteurs et de ceux qui étaient derrière la caméra est aussi évoqué et loué, mais sans aucun doute ce sont les deux stars du film, River et Lili Taylor, dont parlent le plus et avec émotion les commentateurs. «Voyez ces deux jeunes acteurs comme ils sont bons, car tout ce qu'on leur donnait dans cette petite scène, c'était : «il lui met du rouge à lèvres» et regardez ce qu'ils en ont fait...»


Page Précédente

Page Suivante
Phoenix Numérique Rio's Attic Home Page