Block Telesales Calls NOW
Receive no more
telephone calls
from telemarketers
selling junk.
www.coldcallblocker.com
Voir également
dans Rio's Attic:

Hollywood

Heart Phoenix

Elvis Presley

Running on Empty

Aleka's Attic

PETA, People for the Ethical Treatment of Animals

Martha Plimpton

Sidney Lumet

Danny Pope

John Glatt

River Phoenix: The Biography

Academy Awards

Tame Yourself

Animal Rights

Environment, Environmental Concerns, Green, Green Issues

Jim Morrison

They Died Too Young

Tony Hall
Pour célébrer River Phoenix, sa vie et son temps.
American EnglishEn Français

They Died Too Young

(Ils sont morts trop jeunes)

de Tony Hall
Première édition 1996


ISBN 0-7651-9600-X (broché, 96 Pages)

Ce livre, pris et ouvert avec précaution, ne donnait que peu d'espoir. Nous nous attendions à être choqués et attristés par un ouvrage qui semblait n'avoir été publié que pour tirer profit de la disparition tragique et prématurée de vingt célébrités d'hier et d'aujourd'hui. L'auteur Tony Hall, installé à Singapour, nous prouve rapidement que nous avions tort et c'est avec surprise que nous découvrons que cet ouvrage, qui étudie «les vies brèves et les morts prématurées de quelques-uns des talents les plus remarquables qui aient jamais vécu» est en fait très bien écrit.

Le fil qui relie pratiquement tous ceux qui sont présentés ici est la qualité qui s'attache à des caméléons sans racines. Au cours de leur carrière, les noms changeront, le passé sera réécrit, les mariages et les relations connaîtront des allées et venues. C'est comme si le cours de leur vie était accéléré par la célébrité, qui apporte un intérêt si permanent de la part du public qu'ils perdent trace de ce qu'ils sont.

C'est le point crucial. Dans ce monde recréé qui les isole, dans leur esprit plus que nulle part ailleurs, ils se tournent alors vers des «béquilles» pour soutenir leur sens des réalités. Que ce soit l'alcool, la drogue, les voitures rapides ou la croyance suprême qu'ils ne seront pas touchés par la maladie, une borne est alors atteinte et franchie et, à partir de là, ce n'est plus qu'une question de temps.

L'auteur consacre un court chapitre à chaque star par ordre alphabétique. On trouve donc entre Jim Morrison et Elvis Presley une section consacrée à River qui présente une photographie frappante et puissante de Danny Pope qui semble s'élancer pratiquement hors de la page. De même que la légende parle de «l'immense talent d'acteur» de River, le reste du texte est tout aussi flatteur.

Pour River, la renommée valait quelque chose pour autant qu'il puisse l'utiliser pour promouvoir les causes auxquelles il croyait : la protection de la forêt tropicale, le traitement éthique des animaux et l'attention manifestée aux enfants défavorisés.

Son projet suivant, Running On Empty (A bout de Course) de Sydney Lumet, constitua le film qui ramena River encore plus près de sa propre histoire et le confirma comme un séducteur sérieux et un acteur avec qui il fallait compter. Comme toujours, il jouait le bon fils et le consolateur, le garçon sur qui se reposent ses parents dans les temps difficiles. Sa performance en tant que Danny Pope fut un tour de force et il fut nommé pour l'Oscar du meilleur second rôle.

En juste quatre pages, l'auteur donne une image complète de la vie et de la carrière de River. Tous ses films sont mentionnés ainsi que, entre autres, Aleka's Attic, Martha Plimpton et l'album au bénéfice de PETA, Tame Yourself. Plusieurs phrases de ce chapitre semblent laisser penser que la biographie écrite par John Glatt a été utilisée. Malgré cela, Hall s'arrange pour composer un ouvrage équilibré et particulièrement juste.

Vers la fin de sa vie, le regard d'adolescent et la lueur d'innocence avaient quitté le visage de River. A la place on pouvait voir un masque au teint blafard et maladif et des yeux qui trahissaient davantage qu'une lueur de doute.

Une petite cérémonie commémorative fut organisée pour River Phoenix à Hollywood. La mère de River prononça l'ultime hommage et laissa sa mémoire reposer en paix.


Page Précédente

Page Suivante
La Bibliothèque Phoenix Rio's Attic Home Page