Block Telesales Calls NOW
Receive no more
telephone calls
from telemarketers
selling junk.
www.coldcallblocker.com
Voir également
dans Rio's Attic:

Stand By Me

Chris Chambers

Stephen King

The Body

Eyeball Chambers

Rob Reiner

Gordie Lachance

Teddy Duchamp

Vern Tessio

Ace Merrill

Castle Rock

Ray Brower

Different Seasons

Rita Hayworth and the Shawshank Redemption

Apt Pupil

The Breathing Method
Pour célébrer River Phoenix, sa vie et son temps.
American EnglishEn Français

The Body: Fall From Innocence

(Le Corps : l'Automne de l'Innocence)

de Stephen King
Première édition 1995


ISBN 0-14081-518-X (édition de poche)

Le court roman Le Corps de Stephen King servira de base à Stand By Me, le second film de River.

Le réalisateur Rob Reiner en a donné une représentation juste et fidèle quand il a porté l'histoire à l'écran dans les années 1985. Les différences sont souvent mineures, quelques-unes semblant meilleures dans le livre tandis que d'autres marchent mieux dans le film. Par exemple, c'est Chris Chambers qui pointe l'arme avec fermeté et décision vers Ace Merril quand les deux bandes arrivent à la route de Back Harlow, mais c'est Gordie Lachance qui doit tirer de la voie ferrée Teddy qui se débat et qui hurle, quand survient le train de marchandises.

Dans le livre, l'histoire continue un peu plus loin après le retour des garçons à Castle Rock. Le lecteur est le témoin d'actes individuels de vengeance brutale à l'encontre des jeunes garçons de la part d'Ace, Eyeball et du reste de la bande de garçons plus âgés. Il est sans doute préférable que Reiner ait finalement choisi de voiler ces événements dans le film. Il choisira également d'accorder à Vern et à Teddy un avenir plus favorable que celui que connaîssent les deux personnages à la fin du livre.

Je me suis accroupi et j'ai empoigné le rail de gauche. Il vibrait sous ma paume. Il vibrait si fort que je croyais tenir un noeud de serpents métalliques et mortels.

Vous avez entendu dire «ses entrailles se sont liquéfiées» ? Je sais ce que cette phrase veut dire - exactement ce qu'elle veut dire. C'est peut-être le cliché le plus vrai jamais inventé. J'ai eu peur depuis cette époque, très peur, mais jamais autant qu'à cet instant où j'ai touché le rail brûlant, vivant. Il m'a semblé que pour un moment tous les organes de mon corps se sont ramollis, comme évanouis. Un mince filet d'urine a coulé sur l'intérieur de ma cuisse. Ma bouche s'est ouverte. Je ne l'ai pas ouverte, elle l'a fait d'elle-même. Et tous mes muscles se sont bloqués dans une étreinte terrible et je ne pouvais plus bouger du tout. Cela n'a duré qu'un instant, mais subjectivement ce fut un instant d'éternité.

Tous ceux qui ont aimé Stand By Me liront avec plaisir ce petit livre de poche. A ceux-là nous dirons : souvenez-vous de ce que vous avez ressenti quand vous avez vu ce film pour la première fois. Imaginez que vous receviez le don de pouvoir revivre l'expérience juste encore une fois. Pour tous ceux qui, comme nous, dans un instant d'égoïsme, se sont sentis trahis par la mort de River, qui pensent qu'il n'y aura plus de films déchirants, reprenez courage. Il y a quelque chose de plus, un petit quelque chose en tout cas. Le merveilleux présent de la redécouverte de Stand By Me vous attend dans ce livre.

On a fait un mile de plus et on a décidé de camper pour la nuit. Il faisait encore un peu jour, mais personne n'avait vraiment envie de continuer. L'épisode de la décharge et notre terreur sur la passerelle nous avaient lessivés, mais c'était plus que ça. Nous étions maintenant dans Harlow, au milieu de la forêt. Il y avait plus loin le cadavre d'un gosse, probablement mutilé et couvert de mouches. Et de vers, depuis tout ce temps. Aucun de nous ne voulait en être trop près à la tombée de la nuit. J'avais lu quelque part que le fantôme d'un mort reste autour du cadavre tant qu'on ne lui a pas fait des funérailles chrétiennes, et il n'était pas question que je me réveille au milieu de la nuit devant le spectre désincarné, luminescent de Ray Brower, que je le voie flotter parmi les pins obscurs et bruissants, poussant des gémissements et des sons inarticulés. On s'était dit qu'il nous restait bien quinze kilomètres avant de le trouver, et si bien sûr aucun de nous ne croyait aux fantômes, ces quinze kilomètres nous semblaient une bonne marge au cas où on se serait trompés.

Malheureusement, ce livre de poche édité pour les écoles britanniques est extrêmement difficile à trouver bien qu'il ait été publié en 1995. Tous ceux qui désirent lire Le Corps seraient bien inspirés de chercher un recueil intitulé Différentes Saisons, paru en 1982, qui a connu une plus grande diffusion et qui est composé de quatre longues nouvelles de Stephen King, écrites à différentes époques de sa carrière. Outre Le Corps, on y trouve Rita Hayworth et la Rédemption de Shawshonk, une histoire émouvante d'un homme incarcéré après avoir été faussement accusé du meurtre de sa femme et de l'amant de celle-ci. Dans Un Elève Doué, un jeune garçon découvre que son voisin est un criminel de guerre nazi. Enfin, La Méthode Respiratoire est une histoire d'horreur qui se passe au début du vingtième siècle et raconte le combat d'une femme pour pouvoir conduire à terme sa grossesse illégitime.


ISBN 0-67027-266-3 (broché)


ISBN 0-45116-753-8 (poche)


ISBN 0-7515-1462-4 (poche)

Le train l'avait fait sauter hors de ses baskets comme il avait fait sauter la vie hors de son corps. Pour moi, ça a finalement enfoncé le clou jusqu'au bout. Le gosse était mort. Le gosse n'était pas malade, il n'était pas endormi. Le gosse n'allait plus jamais se lever le matin ou attraper la chiasse en mangeant trop de pommes. Le gosse était mort, raide mort. Le gosse n'irait plus jamais à la chasse aux bouteilles avec ses copains, au printemps, un sac en jute sur l'épaule pour ramasser les bouteilles consignées découvertes par la neige fondante. Le gosse ne se lèverait pas à deux heures du matin le 1er novembre pour courir à la salle de bains et vomir une ventrée de sucreries bon marché qu'on bouffe à Halloween. Le gosse était mort.


Page Précédente

Page Suivante
La Bibliothèque Phoenix Rio's Attic Home Page