Block Telesales Calls NOW
Receive no more
telephone calls
from telemarketers
selling junk.
www.coldcallblocker.com
Pour célébrer River Phoenix, sa vie et son temps.
American EnglishEn Français

The Film Encyclopedia

L'Encyclopédie du Cinéma

d'Ephraim Katz
Première édition 2005


ISBN 978-0-06-074214-0 (couv. souple, 1552 pages)

Bien qu'imprimé sur du papier très fin, ce livre encyclopédique ne fait pas loin de 10 cm d'épaisseur et s'étend sur quinze cents pages, offrant plus de huit mille entrées soigneusement documentées. Maintenant dans sa cinquième édition, l'Encyclopédie du Cinéma d'Ephraïm Katz aborde presque tous les aspects du 7e art – réalisateurs, scénaristes, preneurs de vues et stars de l'écran sont répertoriés par ordre alphabétique pour faciliter la recherche.

Les studios, les centres de tournage et les organisations liées au cinéma sont tous listés ici et on y trouve même un dictionnaire du jargon et des termes techniques de cette industrie. Nous découvrons également que deux membres du clan Phoenix y sont évoqués.

Phoenix, Joaquin. Acteur. Né le 28 octobre 1974, San Juan, Porto Rico. Acteur séduisant, excitant la curiosité, qui commença sa carrière encore enfant dans des publicités et à la télévision à Los Angeles après que sa famille quelque peu nomade s'y fut installée au retour de son oeuvre de missionnaire à l'étranger. Il fit ses débuts dans SpaceCamp (1986). D'autres rôles suivirent, parmi lesquels des performances unanimement saluées comme dans Parenthood (1989) de Ron Howard, dans un personnage d'adolescent qui essaie de comprendre pourquoi son père l'a abandonné, et dans To Die For (1995) de Gus Van Sant. Mais ce fut son rôle dans Gladiator (2000) qui lui permit de confirmer son statut au box-office et de gagner sa première nomination aux Oscars comme second rôle. Il est le frère du défunt River Phoenix.

Phoenix, River. Né le 23 août 1970 à Madras (Oregon), décédé en 1993. Jeune premier d'Hollywood, plein d'expressivité, blond au yeux bleus. Ses parents étaient des hippies aimant la nature avec un penchant spiritualiste (son père John, ancien charpentier ; sa mère Arlyn, une secrétaire du Bronx divorcée et d'origine juive) qui se rencontrèrent en Californie en 1968 et subsistèrent quelque temps en cueillant des fruits, Il rejoignirent une secte dénommée Les Enfants de Dieu et quand River eut deux ans, ils partirent comme missionnaires en Amérique du Sud où John servait comme « Archevêque du Venezuela et des Caraïbes ». Cinq ans plus tard, ayant perdu leurs illusions et leurs économies, il revinrent aux USA et finalement s'établirent à Los Angeles, prenant le nom de Phoenix pour symboliser leur espoir de renaissance sur les cendres du passé. Ils décidèrent aussi que le futur de leurs enfants - River, Rainbow, Summer, Leaf et Liberty - se trouvait dans le cinéma. River connut le plus grand succès. A dix ans, il chantait, grattait la guitare et jouait en professionnel à la télévision. Il fit ses débuts dans des longs métrages en 1985 et rapidement il devint l'un des jeunes talents les plus brillants d'Hollywood, apparaissant avec son propre groupe de rock et dans quelques films. En 1988, il reçut une nomination à l'Oscar du meilleur second rôle pour son personnage de Running on Empty de Sidney Lumet. Il poursuivit en donnant une remarquable performance dans le rôle de Mike, le prostitué homosexuel narcoleptique de My Own Private Idaho de Gus Van Sant (1991). En 1993 Phoenix perdit connaissance et mourut dans de mystérieuses circonstances devant le Viper Room, un club de Los Angeles appartenant à l'acteur Johnny DEPP. Il fut un moment l'ami de l'actrice Martha PLIMPTON.

La Bibliothèque Phoenix Rio's Attic Home Page