Block Telesales Calls NOW
Receive no more
telephone calls
from telemarketers
selling junk.
www.coldcallblocker.com
Voir également
dans Rio's Attic:

Hollywood

The Children of God

Heart Phoenix

John Phoenix

Rain Phoenix

Joaquin Phoenix, Leaf Phoenix

Liberty Phoenix

Summer Phoenix

Dirk Drake

Caracas

Los Angeles

Seven Brides for Seven Brothers

Robert Kennedy and his Times

Florida

Jonathan Pryce

Dark Blood

Stand By Me

I Love You To Death

Sneakers

Even Cowgirls Get the Blues

Gainesville

Aleka's Attic

Gus Van Sant

Drugstore Cowboy

Robert Kennedy, Robert F. Kennedy

Robert Kennedy Jnr

Devo Nod

Flea

Vern Tessio

Jerry O'Connell

John Glatt

River Phoenix: The Biography

Arthur Rimbaud

Jacksonville Beach

Costa Rica

Aleka Dozy Encircles

Mardi Gras in Dublin

Malibu

Esquire Magazine

Westwood

Frances Beck

Earth Day Benefit

Wales
Pour célébrer River Phoenix, sa vie et son temps.
American EnglishEn Français

River Phoenix: The Biography

de John Glatt
Première édition 1995


ISBN 0-7499-1511-0 (couv. souple, 283 pages)

Débutant par une liste impressionnante de personnes rencontrées par l'auteur pour les besoins de cette biographie, ce livre entreprend une investigation profonde dans la vie de River.

En vingt-cinq chapitres aux titres impressionnants tels que «River prend feu», «Faire la fête avec l'Oscar» et «la Chute», l'auteur ne semble pas avoir de difficultés à explorer à fond les rumeurs les plus sombres qui couraient sur River. S'agit-il simplement de donner une image aussi complète que possible de l'acteur ou plutôt de s'efforcer de conserver l'attention du lecteur, il est difficile de le dire.

River est cité tout au long du livre grâce aux extraits de ses nombreuses interviews.

Le Jour de l'An 1990, River et un groupe d'amis regardent des extraits du film de Van Sant Drugstore Cowboy, fascinés par le portrait réaliste &fait agrave; l'écran des acteurs se shoutant à l'héroïne. Depuis son installation à Gainesville, River se rend souvent à Jacksonville Beach où l'attire la «culture» de la drogue. Il commence à s'interroger sur les effets de l'héroïne et il questionne les gens à ce sujet.

Selon un article d'Esquire d'avril 1994, quand l'occasion se présenta d'essayer l'héroïne, il était prêt. River Phoenix était prêt et voulait tout tenter. La seule question est : jusqu'où voulait-il aller ?

A ce jour, ce livre a connu deux éditions. «River Phoenix : The Biography» a été publié en 1995 et «Lost in Hollywood : The Fast Times and Short Life of River Phoenix» (Perdu dans Hollywood : la rapide et courte vie de River Phoenix) est sorti en avril 1996.

On ne peut être que préoccupé du nombre spectaculaire d'erreurs que comportent ces livres et dont nous donnons une sélection ci-dessous. Les lois statistiques font que la biographie la plus longue doit certainement contenir le plus grand nombre d'erreurs, mais beaucoup de ces inexactitudes auraient dû être remarquées lors de la relecture et n'auraient pas dû s'y glisser.

En dépit de ces erreurs, ce livre reste le volume le plus complet à ce jour pour quiconque désire, ainsi qu'il y est dit, «comprendre l'énigme de River Phoenix».


ISBN 0-3129-5782-3 (couverture souple)


ISBN 1-55611-440-0 (couverture souple)

Depuis la mort de son fils, John Phoenix reste dans sa retraite au Costa Rica, laissé seul à son chagrin. Ayant vu ses pires craintes se réaliser, John s'est replié sur lui-même. Des amis attentifs s'inquiètent de le voir subir de plein fouet l'impact de la mort de son fils bien-aimé

On peut dire que John Phoenix aura vu la saga familiale faire une boucle complète de vingt-cinq ans, certain que tout aurait été différent s'ils étaient sortis de la cocotte-minute d'Hollywood et s'ils avaient à nouveau gratté la guitare dans les rues de Westwood, fidèles à leur idéal et à leurs convictions.


Variations sur un Thème

Lieu de naissance :

Une masure en ruine.

Cause du décès :

Du Persian Brown, fortement dosé, donné à River par un ami musicien.

Assertion la plus audacieuse :

River subit des abus sexuels dès l'âge de quatre ans de
la part des membres de la secte religieuse des Enfants de Dieu.


Liste des Bourdes

Page 2
Une des erreurs les plus manifestes tout au long du livre commence avant même le premier chapitre : dès l'introduction, Joaquin, le jeune frère de River, est appelé Yoaquin.

 

Page 14
Le livre indique de manière incorrecte que la famille reçoit le nom de Phoenix de la secte des Enfants de Dieu au cours d'une cérémonie communautaire en 1972. L'erreur semble avoir échappé au correcteur même si plus tard le livre mentionne à nouveau le changement de nom, cette fois à la date correcte du 2 avril 1979.

 

Page 19
Le mystère du «nom-qui-change-tout-le-temps» continue. La page 19 mentionne la naissance du jeune frère de River qui semble s'appeller alors Toaquin...

 

Page 24
Le manque de considération de l'auteur pour Liberty Phoenix est désormais une évidence. Ayant raté la naissance de l'enfant à Caracas en 1976, il perd maintenant le compte des enfants Phoenix, qualifiant de manière incorrecte Summer Joy de quatrième enfant d'Arlyn Phoenix.

 

Page 30
Liberty est finalement mentionnée page 27 pour être de nouveau complètement oubliée trois pages plus loin. Le livre indique que «deux adultes, quatre jeunes enfants et le chien de la famille» font le long voyage de Floride à Hollywood en 1979. Sans doute la pauvre petite Liberty âgée de trois ans fut-elle remplacée par le chien et dut courir derrière la voiture. Ou bien elle prit le bus...

 

Page 87
Pour la première fois, l'auteur réussit enfin à donner le chiffre exact des membres de la famille quand celle-ci se réinstalle en Floride. River, Rain, Leaf, Liberty et Summer sont tous présents et à la bonne place. Cependant, s'agissant de l'âge des enfants, en supposant que l'auteur se situe à l'époque du déménagement, on constate qu'il manque une année à chaque enfant (on sait - on cherche des poux dans la tête...)

 

Page 92
L'auteur mentionne deux chansons de River en leur donnant un titre erroné. La première chanson d'Aleka's Attic, «Aleka Dozy Encircles», est appelé de manière peu flatteuse «Aleka Doozy Encircles». Cette chanson est évoquée à nouveau à la page 102 sans faute d'impression. De la même manière, la chanson que River écrivit pour Dirk Drake s'intitulait «Mardi Gras in Dublin» et non «Dublin in Mardi Gras».

 

Page 92
Le nom du précepteur de River, Dirk Drake, est mal orthographié en Dick Drake.

 

Page 100
Le livre indique que River et son précepteur Dirk Drake furent arrêtés pour ivresse sur la voie publique. L'événement dont il est question ici est la Journée de la Terre 1991 et c'est en fait Drake et un autre ami qui furent malchanceux, River lui-même s'arrangea pour s'échapper juste à temps.

 

Page 176
La maison de Flea où River séjourna pendant le tournage de Sneakers est située dans le quartier de Los Feliz, à Los Angeles, et non à Malibu.

 

Page 191
Le poète français Rimbaud mourut en 1891 et non en 1881 comme indiqué ici.

 

Page 219
Le mystère du «nom-qui-change-tout-le-temps» s'achève ici. Bien qu'il établisse correctement que le jeune frère de River ne se faisait plus appeler Leaf à cette époque, l'auteur se trompe en l'appelant Yoaquin.

 

Page 221
Ne jamais, jamais dire de quelqu'un originaire du Pays de Galles qu'il est «Anglais», ainsi qu'il est dit ici au sujet de la vedette de Dark Blood, Jonathan Pryce. Là-bas, ils sont très susceptibles sur ces choses-là

 

Page 257
Le film Even Cowgirls Get The Blues (Même les cowgirls ont du vague à l'âme) s'appelle ici Even Cowgirls Sing The Blues (Même les cowgirls chantent le blues).

 

Page 260
Le rôle de River dans le téléfilm Robert Kennedy and His Times n'est pas celui de «Robert Kennedy enfant» comme indiqué. En fait, River joue le rôle du fils de Kennedy, Robert Kennedy Junior.

 

Page 261
Le nom du personnage joué par Jerry O'Connell dans Stand By Me, Vern Tessio, manque dans les noms indiqués à cette page.

 

Page 262
Le nom du personnage de River dans I Love You To Death est mal orthographié en «Devo Wod».

 

Page 277
Bien qu'il soit correct dans le texte, le nom de la grand-tante de River, Frances Beck, est écrit incorrectement dans l'index.


Page Précédente

Page Suivante
La Bibliothèque Phoenix Rio's Attic Home Page